Conférence : L’abbaye de Mortemer, un exemple d’implantation et d’architecture cisterciennes en Normandie

Date : le 20 janvier 2018 à 19h00
Conférencier : Jean-Baptiste Vincent
Lieu : Mairie de Lyons-la-Forêt, 27480 Lyons-la-Forêt

Au cœur de la forêt ducale de Lyons, se trouve un site majeur de la Normandie cistercienne, l’abbaye de Mortemer. En 1134, un groupe de moines demande à Henri Ier Beauclerc d’investir la vallée du Fouillebroc déjà occupée par des ermites.

Vue générale des ruines de l'abbaye de Mortemer par Auguste Enfantin (1793-1827)

Vue générale des ruines de l’abbaye de Mortemer par Auguste Enfantin (1793-1827)

Quelques années plus tard, en 1137, après avoir été affiliée à Cîteaux, l’abbaye bénéficie des largesses des rois-ducs anglo-normands, leur permettant d’aménager le territoire mais surtout de construire les bâtiments conventuels qui font encore aujourd’hui la renommée de Mortemer. Même si le degré de destruction des édifices est important, de récentes études archéologiques ainsi que l’analyse de sources textuelles permettent de restituer le fonctionnement de l’abbaye ainsi que les différents programmes architecturaux. C’est pourquoi, cette présentation fera le point sur les aménagements hydrauliques et sur l’évolution architecturale de Mortemer, et permettra d’ouvrir le regard sur le monde cistercien en Normandie.

Jean-Baptiste Vincent

Jean-Baptiste Vincent

Jean-Baptiste Vincent est depuis décembre 2014 docteur en Histoire et Archéologie médiévale de l’Université de Rouen (Laboratoire du GRHIS). Il est, depuis 2008, rattaché au laboratoire CNRS du Centre de Recherche Archéologique et Historique Anciennes et Médiévales (UMR 6273) de l’Université de Caen, lui permettant de continuer ses recherches sur l’implantation monastique, l’organisation spatiale des ordres réformés du XIIe siècle et sur les questions d’accueils, de soin et d’hygiène dans les monastères du quart-ouest de la France.

.