Concert : 6ème Rencontre Ravel en Lyons

Date : le 30 septembre 2017 à 19h00
Musiciens : Marie Vermeulin, Théo Fouchenneret et Rodolphe Menguy
Lieu : Eglise Saint-Denis de Lyons, 27480 Lyons-la-Forêt

La 6ème édition des Rencontres Ravel en Lyons présente trois oeuvres magnifiques pour piano et célèbre le centenaire du Tombeau de Couperin achevé en novembre 1917 à Lyons-la-Forêt.

Ravel dans le Studio du Frêne

Ravel composant à Lyons-la-Forêt

Marie Vermeulin, l’une des révélations de ces dernières années interprètera Gaspard de la Nuit, l’oeuvre la plus poétique, la plus éblouissante et la plus complexe de Ravel. Deux jeunes talents issus du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Théo Fouchenneret et Rodolphe Menguy interpréteront respectivement l’oeuvre éclatante, extraordinaire, d’une puissance envoûtante qu’est la Sonate 1er octobre 1905 de Leoš Janáček et Le Tombeau de Couperin, dont le centenaire nous rappelle également un autre centenaire, celui de la Grande Guerre, le compositeur ayant tenu à dédier chacune des pièces à ses amis tués sur le front… Un programme d’une rare beauté.

Programme

Première partie

Maurice Ravel : Le Tombeau de Couperin (1914-1917 à Lyons-la-Forêt), par Rodolphe Menguy

Deuxième partie

Leoš Janáček : Sonate 1er Octobre 1905 (1905-1906), par Théo Fouchenneret

Lecture de trois extraits de Gaspard de la Nuit d’Aloysius Bertrand

Maurice Ravel : Gaspard de la nuit (1908), par Marie Vermeulin

 

Biographies

Marie Vermeulin © DR

Marie Vermeulin © DR

Premier Prix du Tournoi International de Musique (Rome, 2004), Deuxième Grand Prix du Concours International Maria Canals (Barcelone, 2006), ainsi que du Concours International Olivier Messiaen (Paris, 2007), Marie Vermeulin est sans nul doute l’une des révélations de ces dernières années. Soutenue par plusieurs fondations (Mécénat Musical Société Générale, la Fondation Safran pour la musique…) et l’Institut Français pour des tournées à l’étranger, elle a su imposer en peu de temps un jeu remarqué pour sa témérité technique, sa finesse et sa maturité. Elle s’est produite pour nombre de festivals et salles de premier plan où elle a pu mettre en valeur sa personnalité passionnée et singulière dans un large répertoire.

À Paris, Marie Vermeulin a donné des récitals à la Cité de la Musique, à l’Opéra Bastille, à l’Auditorium du Musée d’Orsay, aux Serres d’Auteuil, à Bagatelle, au Théâtre des Bouffes du Nord et au Petit Palais.

Elle a également été invitée par l’Opéra de Limoges, l’Opéra de Saint-Etienne, la Salle Molière à Lyon, la Salle de l’Institut à Orléans, le Centre Pompidou-Metz, plusieurs Scènes nationales (Evry, Besançon, Châteauroux…), Le Trident à Cherbourg, le Théâtre d’Arras, l’Auditorium de Vincennes, les théâtres de Corbeil-Essonnes, Etampes, Pontoise, Aurillac, les châteaux de Solliès-Pont, Aulteribe, ainsi que par le Festival de Chambord (Vanessa Wagner), le Lille Piano(s) festival, le Festival International Musica (Strasbourg), Les Piano Folies du Touquet, les festivals de La Charité-sur-Loire, Rochebonne, ainsi que le festival Messiaen au Pays de la Meije dont elle est une invitée privilégiée…

À l’étranger, Marie Vermeulin se produit en Espagne – à Madrid (Circulo de Bellas Artes/Teatro Real), à l’invitation de Gerard Mortier, mais aussi à Barcelone (Palau de la Musica) et pour les festivals de Sitges et Blanes – ainsi qu’en Italie (festivals de Monopoli et Bari), en Allemagne (Kulturkreis Gasteig de Munich), en Lituanie, Algérie, Moldavie, au Monténégro, au Liban… Elle effectue une première tournée couronnée de succès en Asie du Sud-Est (Vietnam, Indonésie, Philippines) en 2012.

Couverture de la partition du Tombeau de Couperin dessinée par Ravel © Gallica - BnF

Couverture de la partition du Tombeau de Couperin dessinée par Ravel © Gallica – BnF

Marie Vermeulin a interprété le concerto de Clara Schumann avec l’Orchestre de l’Opéra de Toulon (Debora Waldman) et l’Orchestre Symphonique de Mâcon (Eric Geneste), le concerto n°1 de Chopin, le concerto de Schumann et le concerto n°1 de Tchaïkovski avec l’Orchestre philharmonique de Kaunas (Pavel Berman), le concerto K453 de Mozart avec l’Orchestre de chambre de Wallonie (Sir Paul Goodwin), le concerto en sol de Ravel avec l’Orchestre Del Valles (Salvator Brotons), puis avec l’orchestre National du Liban (Claire Levacher), les concertos Hob.XVIII:4 et XVIII:11 de Haydn avec l’Orchestre National de chambre de Moldavie (Didier Talpin), ainsi que les Oiseaux Exotiques de Messiaen avec l’Ensemble Intercontemporain (Pierre Boulez). En mars 2017, elle interprétera le concerto n°5 de Beethoven dit L’Empereur avec l’Orchestre Philharmoniqe du Liban.

Marie Vermeulin donne diverses conférences et master-classes, notamment sur l’œuvre d’Olivier Messiaen. Depuis quelques années, elle explore plus avant les écritures contemporaines et travaille ainsi en étroite collaboration avec des compositeurs tels Alain Louvier, Bruno Ducol, Mauro Lanza, Philippe Fénelon, Jérôme Combier, François Meïmoun, Marco Stroppa  ou encore Pierre Boulez.

En 2009, elle se voit décerner le Prix International « Pro Musicis », du nom de l’association qui vise à offrir des moments musicaux à un public de personnes handicapées ou n’ayant pas la possibilité de se rendre à des concerts classiques.

En novembre 2014 Marie Vermeulin obtient le Prix d’interprétation de la Fondation Simone et Cino Del Duca de l’Institut de France.

Elève de Jacqueline Dussol, puis de Marie-Paule Siruguet au CNR de Boulogne-Billancourt, Marie Vermeulin effectue un cursus complet de 2001 à 2004 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, notamment auprès d’Hortense Cartier-Bresson et d’Edson Elias. Parallèlement, elle étudie pendant quatre ans avec Lazar Berman qui l’accueille chaleureusement à Florence, puis à l’Accademia Pianistica Internazionale d’Imola. Plus tard, elle se perfectionne auprès de Roger Muraro, qui lui fait bénéficier de sa connaissance profonde du 20e siècle français. À la faveur de master classes, elle rencontre des personnalités musicales variées, telles Zoltan Kocsis, Jean-Claude Pennetier, Florent Boffard, Gérard Frémy, Jean-François Heisser, Akiko Ebi, Abdel Rahman El Bacha, Eric Heidsieck, Klaus Hellwig, Tamas Vasary, David Lively…

En 2008, Universal/Deutsche Grammophon demande à Marie Vermeulin de participer à son intégrale Messiaen, réalisée à l’occasion du centenaire de la naissance du compositeur. Elle enregistre alors la Fantaisie pour violon & piano aux côtés de Daniel Hope et la Vocalise pour voix élevée & piano avec la soprano Nathalie Manfrino. En 2013 paraît un premier récital au disque très remarqué : consacré à Olivier Messiaen, ce CD (Paraty) a reçu un ffffde Télérama (Gilles Macassar).

Le dernier disque de Marie Vermeulin est consacré à Debussy. Il est sorti en janvier 2016 sous le label du festival Printemps des Arts de Monte-Carlo et a été récompensé par 4 étoiles de Classica et 4 Diapasons, du même magazine.

Théo Fouchenneret © DR

Théo Fouchenneret © DR

Théo Fouchenneret est né le 26 Février 1994 à Nice. Il débute ses études au CRR de Nice à l’âge de 5 ans dans la classe de Christine Gastaud. A 13 ans, il obtient son prix de piano mention Très Bien à l’unanimité. Il intègre ensuite le CNSM de Paris dans la classe d’Alain Planès, puis dans celle d’Hortense Cartier-Bresson où il obtient son Master mention Très Bien. Il a récemment été admis à suivre le cursus du DAI (3ème cycle) au CNSM et suit l’enseignement de Yann Ollivo et Jean-Frédéric Neuburger dans la classe d’accompagnement. Théo reçoit régulièrement les conseils avisés de pédagogues de renoms tels que Jean-Claude Pennetier, Akiko Ebi, Denis Pascal, Itamar Golan, Mikhaïl Voskresensky, Pascal Devoyon… Il s’est déjà produit dans de nombreuses salles en France (Fondation Louis Vuitton, UNESCO, Opéra de Nice, Opéra de Dijon…) et à l’étranger (Italie: Sala Verdi à Milan, Liban: Université Antonine à Beyrouth, Chine: Philarmonie de Xi’an, Japon: Toppan Hall à Tokyo, Izumi Hall à Osaka, Munetsugu Hall à Nagoya, Taïwan: National Concert Hall à Taïpei…). Il est également invité régulièrement dans des émissions de télévision et de radio notamment dans le cadre d’une intégrale de la musique de Chopin retransmise sur France 3, «Un été avec Chopin» où dans des émissions telles que la «Matinale» et «Générations Jeunes Interprètes» sur France Musique.

En octobre 2013, il remporte le 1er prix du concours international Gabriel Fauré.

Il co-fonde en 2014 l’Ensemble Messiaen en compagnie de Raphaël Sévère (clarinette), David Petrlik (violon) et Volodia Van Keulen (violoncelle), qui est actuellement en résidence à la Fondation Singer-Polignac. Un CD est paru en 2015 chez Claves Records en compagnie de la violoncelliste Astrig Siranossian. Il a également enregistré un CD comprenant la sonate de Franck et la 2ème sonate de Fauré chez Sonare Art Office en 2013 avec le violoniste Tatsuki Narita. Tous deux ont été salués par la presse internationale. Aujourd’hui invité par de nombreux festivals (Festival de Deauville, Rencontres musicales de Bélaye, Festival de la Roque d’Anthéron, Folle Journée de Nantes, Cully Classique…), il partage la scène avec des musiciens de grande qualité tels que Raphaël Sévère, Victor Julien-Laferrière, Svetlin Roussev, Tatsuki Narita, Nicolas Bône, Roland Pidoux, Romain Descharmes, Éric Picard, Christophe Morin… En 2017, ses projets l’amèneront à se produire en soliste avec orchestre, notamment dans le second concerto pour piano de Bela Bartok avec l’OLC de Paris.

Rodolphe Menguy © DR

Rodolphe Menguy © DR

Rodolphe Menguy est né en novembre 1997. Il effectue actuellement ses études de Piano au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, après y avoir été admis à l’unanimité en 2015, dans la classe de Denis Pascal, Sébastien Vichard et Varduhi Yeristyan, ainsi que la Musique de Chambre avec Claire Désert, Amy Flamer et Itamar Golan.

Admis également en Master d’Ecriture au CNSMDP en 2014, il a obtenu le Prix d’Harmonie (classe de Fabien Waksman) et le Prix de Contrepoint (classe de Pierre Pincemaille). Il y poursuit ses études en classe de Fugue et Formes avec Thierry Escaich. Rodolphe Menguy a auparavant accompli la totalité de son apprentissage musical au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt avec Gilles Bérard, Marie-Paule Siruguet et Nicolas Mallarte jusqu’à l’obtention du DEM de Piano (toutes UV mention TB) a l’âge de 14 ans et son admission 1er nommé au Pôle Supérieur PSPBB. Il y a également reçu le DEM d’Orchestration (classe de Pierre Farago) ainsi qu’un 1er Prix d’Harmonie (classe d’Isabelle Duha) au CRD d’Issy les Moulineaux. Ayant suivi les conseils lors de Master class de Bruno Rigutto, Hortense Cartier-Bresson, Jay Gottlieb, Natalia Trull, François-Joel Thiollier, Jenny Zaharieva et Chantal Stigliani, Rodolphe est par ailleurs lauréat des Concours de Montrond les Bains (1er Prix « jeunes talents-moins de 26 ans » en 2014), Claude Bonneton a Sete avec le Prix de la meilleure interprétation d’une œuvre contemporaine en 2013, Brin d’herbe à Orléans, les clés d’or, op Yvelines avec le Prix spécial « Philomuses « , Claude Kahn, FLAME (1er Prix en 2009). Alors qu’il sera invité pour la seconde fois aux « Lisztomanias » de 2017, Rodolphe a été « Jeune espoir » en 2010 pour le bicentenaire de la naissance de Chopin, « Jeune talent » aux concerts d’Esther, et a joué dans le cadre du Festival « un printemps dans le XVI eme » ainsi qu’à la salle Gaveau. R.Menguy s’est produit plusieurs fois en soliste avec orchestre et a fait les créations de « l’herbier IV » et de « Nonagone » du compositeur Alain Louvier au SaxOpen de Strasbourg.

.