Dîner : Dîner Hastings

Date : le 12 novembre 2016 à 20h00
Conférencier et musiciens : Laurent Ridel, Anaïs Bertrand et Robin Pharo
Lieu : Hôtel de La Licorne, 27480 Lyons-la-Forêt

Il y a 950 ans, le 14 octobre 1066, à la tête d’une armée de 4 à 6 000 hommes, le duc de Normandie Guillaume le Bâtard, l’un des héritiers d’Edouard le Confesseur, bat à Hastings son cousin le roi Harold. Cette victoire allait donner naissance à l’Angleterre moderne et souder pour de nombreuses années le destin de la Normandie à celui de l’Angleterre.

La mort d'Harold lors de la bataille d'Hastings (Détail de la tapisserie de Bayeux) © DR

La mort d’Harold lors de la bataille d’Hastings (Détail de la tapisserie de Bayeux) © DR

Les Amis de Lyons ont choisi cet épisode important de l’histoire de la Normandie comme thème de leur grand dîner annuel. Traditionnellement accompagné de musique, cette soirée honorera l’esprit de l’âge d’or élisabéthain avec deux excellents musiciens, Anaïs Bertrand (mezzo-soprane) et Robin Pharo (viole de gambe). Ainsi, c’est l’amitié anglo-normande mais aussi celle qui lie l’Angleterre et la France qui servira de fil conducteur à ce dîner placé sous le signe de l’entente cordiale entre les deux nations dont Lyons est un parfait exemple de synthèse historique.

Christophe Poirier, chef étoilé du restaurant La Licorne royale, préparera ce dîner franco-britannique.

Tarif : 60€ par personne (règlement par chèque à l’ordre des Amis de Lyons) à remettre à la réception de l’hôtel La Licorne au plus tard le jeudi 10 novembre 2016.

 

Laurent Ridel

Laurent Ridel

Laurent Ridel, jeune historien spécialiste de la Normandie, interviendra trois fois durant le dîner sur l’histoire de la bataille d’Hastings en s’appuyant sur sa connaissance et sur des images de la tapisserie de Bayeux, l’un de ses sujets favoris.

Il partage auprès du grand public les résultats de la recherche universitaire, dans un langage clair et sous une forme attractive. Ce travail de vulgarisation est notamment illustré par son site histoire-normandie.fr.

 

Programme musical

Anaïs Bertrand / Mezzo – soprane

Robin Pharo / Viole de gambe

 

Introduction du dîner (15 minutes)

Tobias Hume (vers 1569 – 1645), The First Part of Ayres (1605) & Captain Humes Poeticall Musicke (1607)

Alas Poor man

Fain would I change that note

Tobacco, Tobacco

Final du dîner (15 minutes)

Henry Purcell (1659 – 1695), Music for a while

Henry Lawes (1595 – 1662), Careless of love and free from fears

Robert Jones (C. 1577 – 1617), The First and The Second booke of songs, and Ayres (1601), Come, sorow come puis Now what is love

 

Argumentaire

Tobias Hume est un musicien énigmatique. Nous savons peu de choses à son sujet. Son parcours est atypique puisqu’il ne fut pas seulement violiste, il fut aussi soldat au service du roi de Suède. Il publie deux recueils de pièces pour viole, luth et voix, édités en 1605 et 1607 : The First Part of Ayres et Captain Humes Poeticall Musicke. Au XVIème siècle, la viole de gambe avait la réputation d’être l’instrument capable d’imiter au mieux la voix humaine et il existait en Angleterre un répertoire de chanson savante, où la viole accompagnait la voix, le plus souvent en improvisant un accompagnement à partir d’une basse continue. Dans la musique de Tobias Hume, cette partie d’accompagnement est entièrement écrite et ces pièces en duo pour une seule viole de gambe et une seule voix, sont parmi les très rares écrites pour cette formation. Fidèle à l’esprit de l’âge d’or élisabéthain, son existentialisme et sa richesse, la musique de Tobias Hume est aussi inventive et parfois même humoristique. L’univers poétique qui émane du dialogue d’une voix et d’une viole est singulier : intense et timide à la fois. C’est cet univers que nous avons souhaité mettre en valeur en vous faisant aussi découvrir d’autres Songs écrits en 1601 par Robert Jones et des airs plus tardifs, composés par Henry Lawes et Henry Purcell, comme le célèbre Music for a while.

Anaïs Bertrand et Robin Pharo

Anaïs Bertrand

Anaïs Bertrand

C’est à la Maîtrise Saint-Christophe de Javel qu’Anaïs Bertrand découvre le chant. Parallèlement à une licence de sociologie, elle poursuit sa formation à la Maîtrise Notre-Dame de Paris et intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris (CNSMDP) en 2011 dans la classe de Valérie Guillorit. En 2014, elle part étudier à la Hochschule de Leipzig où elle suit les cours dispensés par Regina Werner. Musicienne sensible et polyvalente, elle se nourrit de toutes les formes d’expression que lui offre le répertoire vocale, du répertoire grégorien à la musique contemporaine, de la polyphonie à l’art lyrique. Elle est membre fondatrice de l’ensemble Lunaris avec qui elle enregistre le disque Exode(s) et travaille par ailleurs avec l’ensemble Aedes (Mathieu Romano), l’ensemble Correspondance (Sébasiten Daucé), la Maîtrise Notre-Dame de Paris (Lionel Sow), an tant que soliste, avec l’ensemble Maja (Bianca Chillemi), l’ensemble Marguerite-Louise (Gaétan Jarry), l’ensemble Europa Barocca (Simon-Pierre Bestion) ou encore le Chœur d’Assas (Igor Bouin), avec qui elle chante le rôle de Didon dans Didon et Enée d’Henry Purcell et celui de l’Enfant et dans l’Enfant et les Sortilèges de Maurice Ravel. Passionnée par la musique contemporaine, elle travaille avec des compositeurs reconnus tels que Philippe Hersant, George Benjamin, Caroline Marcot, Graciane Finzi, Fabien Touchard et collabore avec l’institut de recherche et de coordination Acoustique/Musique (IRCAM).

Robin Pharo

Robin Pharo

Robin Pharo commence son apprentissage de la musique et de la viole de gambe à cinq ans, avec Jean Louis Charbonnier puis avec Christophe Coin au CNSMD de Paris. Il est aujourd’hui membre fondateur du quatuor Nevermind avec qui il remporte le 3ème prix ainsi que le prix spécial du festival à la Van Wassenaer Competition d’Utrecht et qui intègre l’Agence des Concerts Parisiens. En 2015, Nevermind est invité à se produire partout en Europe, en Islande et aux Etats-Unis et enregistre son premier disque, Conversations, pour le label Alpha. En 2016, il enregistre pour le label Paraty son premier disque solo consacré à la musique quasiment inconnue de Charles Dollé. Il a travaillé aussi sous la direction de Sigiswald Kuijken, Paul Agnew, Leonardo Garcia Alarcon (lors de la 20ème académie européenne d’Ambronay) et se produit en France ainsi qu’à l’étranger, à Cuba, aux Pays-Bas et au Luxembourg, en Roumanie, Pologne, Belgique, Suisse, Allemagne, Italie… Grâce à l’ensemble La Rêveuse, il se produit aux côtés de Benjamin Lazar, dans le spectacle L’autre Monde ou les états et Empires de la lune. Il travaille également avec Jean-Claude Malgoire (La Grande Ecurie), l’Ensemble Desmarest (Ronan Khalil), l’Achéron (François Joubert-Caillet), L’Ensemble Gilles Binchois (Dominique Vellard), l’ensemble Maja (Bianca Chillemi), l’ensemble Sagittarius (Michel Laplénie) etc… Passionné par son instrument, Robin Pharo improvise depuis toujours. Il compose pour guitare et voix et met en musique des poèmes du 19ème siècle. Il a eu l’occasion de travailler avec The Jungles Key ainsi qu’avec Note Forget The Project. Il collabore avec le chorégraphe Thierry Thieu Niang et élabore la musique du spectacle Au Cœur, à l’affiche du Festival d’Avignon en 2016. Il travaille également avec des compositeurs tels que Philippe Hersant, Yassen Vodenitcharov, Rika Suzuki et Jean-Marc Chouvel. En avril 2012, il joue en duo avec Bobby McFerrin, au théâtre du Châtelet.

 

 

 

.